Les pieds

L’être humain est la seule créature terrestre qui, dressée, marche sur deux jambes, et chez laquelle, à chaque pas, un pied supporte deux fois et demi le poids du corps. Pour s’adapter à cette contrainte mécanique, l’anatomie du pied a évolué pour aboutir à un ensemble complexe formé de 26 os, de muscles, de ligaments et de nerfs.
Anatomiquement, le pied regroupe toutes les terminaisons nerveuses, 7200 dans chaque pied.
Ils présentent tous les points réflexes qui correspondent à tous les organes, toutes les glandes et toutes les parties du corps.
Médicalement le pied peut-être considéré comme le deuxième cœur du corps.
Nous connaissons mieux l’anatomie des pieds qui nous font souffrir que celle de ceux qui accomplissent correctement leur tâche.
Mais parce qu’ils sont l’interface corps-sol majeure, chacun de leurs éléments jour un rôle important, que nous marchions, courions ou nous tenions debout.
Les énormes contraintes – dont nous sommes inconscients- subies quotidiennement par les pieds sont aggravées par les chaussures, les surfaces planes, les traumatismes, mais aussi, par les « caractères héréditaires » de ces extrémités.
Ainsi, un deuxième orteil plus long que son voisin le pouce ne présente pas d’inconvénients pour une personne qui vit pieds nus.
Mais, prisonnier de chaussures et confrontés aux surfaces modernes, il entraîne une crispation du pied en son centre, d’où à l’inaptitude à l’amortissement du choc occasionné par chaque pas.
Dans notre société moderne 86% de la population mondiale souffrent des pieds à un moment ou à un autre.